Deux bonnes nouvelles pour la fin d’année

L'hebdo devises 28 décembre 2020

Le point macro

En cette fin d’année, toutes les incertitudes pesant sur la trajectoire de la reprise économique en 2021 ne sont pas levées. La campagne de vaccination a démarré depuis hier en France et devrait courir sur une grande partie de l’année prochaine. A ce stade, le premier pays (hors Chine) qui devrait être en mesure d’atteindre l’immunité collective est Israël, dès le mois de mars. Le processus devrait être plus long pour la plupart des pays développés, et ce n’est pas avant le deuxième trimestre qu’un retour progressif à la normale est attendu. Des inquiétudes sont toutefois apparues concernant l’évolution de la pandémie suite à la découverte de deux nouvelles mutations, beaucoup plus contagieuses selon les premières études, au Royaume-Uni et en Afrique du Sud. Il faudra cependant plusieurs semaines avant que les scientifiques soient en mesure d’avoir un avis objectif sur ces deux évolutions. Souvenons-nous qu’il y a quelques mois de cela une nouvelle mutation avait été découverte en Espagne, a priori très contagieuse, mais des études plus poussées avaient montré qu’il n’en était rien. Dans ce contexte toujours aussi particulier, il est probable que de nombreux pays recourent, comme vient de le faire pour la troisième fois depuis 2020 Israël, à une nouvelle phase de confinement strict en janvier par mesure de sécurité, en raison de l’apparition de nouvelles mutations, et du fait du relâchement observé concernant la distanciation sociale pendant la période des fêtes de fin d’année. Le premier trimestre 2021 devrait encore supposer une activité économique en berne et loin de la normale dans de nombreux pays.

Ajoutons toutefois qu’il y a eu en cette fin d’année deux bonnes nouvelles. Aux Etats-Unis, les Républicains et les Démocrates ont abouti à des avancées importantes concernant le plan de relance, même si certains aspects doivent encore faire l’objet de discussions plus poussées. Dans les grandes lignes, ce plan de relance fait la part belle à la mise en œuvre de « stabilisateurs automatiques » devant permettre aux entreprises et aux ménages de faire face aux incertitudes concernant l’économie et la pandémie. L’autre bonne nouvelle en cette fin d’année est l’accord sur le Brexit. Le blocus temporaire des échanges entre la France et le Royaume-Uni du fait de la mutation du virus a certainement donné un avant-goût aux britanniques de ce que pourrait être un no deal et a introduit, de facto, la dose de réalisme politique nécessaire pour dépasser les derniers points de clivage, notamment portant sur les quotas de pêche. Dans l’ensemble, cet accord est plutôt une victoire pour l’Union Européenne. L’UE conserve les avantages qui existaient déjà dans le cadre de sa relation avec le Royaume-Uni mais elle va en outre avoir un droit de regard en termes de réglementation sur des pans entiers de l’économie britannique, en particulier sur le secteur stratégique des services.


Le point technique

Sans surprise, la paire EUR/GBP a connu une forte volatilité sur la semaine écoulée, évoluant au gré des dernières rumeurs et des derniers rebondissements concernant les discussions, avant que l’accord ne soit annoncé. La bande de fluctuations de la paire a atteint 260 pips avec un point bas atteint à 0,8960 le jour de Noël et un point haut à 0,9220 atteint le 21 décembre. Depuis, la paire est revenue dans sa zone de croisière, autour des 0,89-0,90, qu’elle a connu au cours des dernières semaines. Il est encore certainement trop tôt pour savoir comment le marché va réagir sur le moyen-long terme à la période post-Brexit.

Notons que pour la paire EUR/USD la volatilité fut un peu plus réduite, avec une évolution dans une borne de 140 pips. Aucune actualité particulière n’a réellement eu un effet sur la paire. Comme c’est assez courant en cette période de l’année, ce sont les algorithmes qui ont pris la main et ce sont les niveaux techniques, de résistance et de support notamment, qui guident les mouvements de prix sur le marché.

Les supports et résistances affichés ci-dessous indiquent respectivement les points bas et hauts au sein desquels les cours devraient évoluer dans le courant de la semaine.

 SUPPORTSHEBDORÉSISTANCES HEBDO
S2S1R1R2
EUR/USD1,19011,20581,23151,2373
EUR/GBP 0,86250,88290,91460,9231
EUR/CHF 1,06091,07121,09161,1019
EUR/CAD 1,53351,55021,57581,5845
EUR/JPY 123,84125,15127,77129,08

Pour des conseils personnalisés sur les tendances et couvertures de change, contactez notre salle de marché :

+33 (0)1 48 09 09 83


Les annonces à suivre

Cette semaine, du fait d’un calendrier économique particulièrement vide, ce qui est normal en cette période de l’année, l’attention se portera essentiellement sur les suites du Brexit. Dans le courant de la semaine, une cérémonie officielle de signature du nouveau traité régissant les relations entre l’UE et le Royaume-Uni devrait avoir lieu. A ce jour, la date officielle n’est pas connue du fait des incertitudes liées à l’évolution de la pandémie. Il est également prévu qu’ait lieu le 30 décembre un débat au Parlement britannique concernant le traité, suivi par un vote. Etant donné le soutien bipartisan au traité (les travaillistes ont déjà indiqué qu’ils voteraient en faveur du texte), il sera adopté sans difficulté avec une large majorité. Enfin, à partir du 1er janvier, le traité devrait s’appliquer à titre provisoire, car le Parlement européen n’aura pas eu le temps de l’adopter, ce qui aura pour avantage d’éviter une période de no deal de quelques semaines qui aurait conduit à la mise en application de tarifs douaniers. En parallèle, on continuera également à suivre les dernières discussions à Washington concernant le plan de relance, le débat se concentrant actuellement sur le montant du chèque qui devrait être envoyé au contribuable américain (soit 600 USD, comme prévu dans le cadre des discussions entre Républicains et Démocrates, soit 2000 USD, comme demandé par le président Trump).

Vous trouverez ci-dessous les publications et événements qui devraient avoir un impact majeur sur l’évolution du cours des devises.

JOURHEUREPAYSINDICATEURA QUOI S'ATTENDRE ?
29/1216:00Confiance des consommateurs du Conference Board (Décembre)Consensus à 97,0 contre précédent à 96,1.
30/1216:00Promesses de ventes de logements (Novembre)Hausse prévue par le marché à 0,2% en novembre contre -1,1% précédemment.

Les informations présentées sur cette publication, vous sont communiquées à titre purement informatif et ne constituent ni un conseil d’investissement, ni une offre de vente, ni une sollicitation d’achat, et ne doivent en aucun cas servir de base ou être pris en compte comme une incitation à s’engager dans un quelconque investissement.