Le Brexit déraille, l'Euro sous pression

L'hebdo devises du 20 mai 2019

Le point macro

Pas d’apaisement en perspective sur le front de la guerre commerciale. Le bras de fer entre les Etats-Unis et la Chine s’est durci à coup de mesures protectionnistes et de représailles. « La guerre commerciale ne peut pas faire chuter la Chine. Cela ne fera que nous endurcir pour devenir plus fort », titrait le média officiel chinois Le Quotidien du Peuple il y a quelques jours. Ces deux phrases résument parfaitement à quel point les sujets de dissension sont nombreux et la perspective d’un accord commercial éloignée. La prochaine échéance majeure est désormais le sommet du G20 à Osaka (Japon), qui aura lieu le 28 juin prochain, et qui pourrait être l’occasion d’un tête-à-tête entre les présidents Trump et Xi à propos des questions commerciales. Dans ce contexte de retour de l’aversion au risque, le dollar index a atteint un point haut de 21 semaines. La poursuite du mouvement haussier est toutefois compromise à cause de la forte résistance située à 98 et de l’anticipation par le marché que l’économie américaine sera fortement touchée par une guerre commerciale durable, ce qui forcerait la Fed à baisser ses taux. Une telle probabilité est estimée à 60-70% d’ici la fin de l’année. Le yen a aussi profité du contexte de repli vers les valeurs refuge pour continuer sur sa lancée haussière face à l’euro et à la livre sterling.

Sur la semaine écoulée, l’euro continue d’afficher l’une des meilleures performances parmi les monnaies majeures face à la livre sterling (+1,50%). La paire EUR/GBP a connu une pointe à 0,878, soit un point haut depuis février dernier. Les derniers atermoiements du Brexit ont accentué la défiance à l’égard de la monnaie britannique. Le Premier ministre Theresa May doit dévoiler début juin le calendrier de son départ du pouvoir, qu’il y ait accord sur le Brexit ou pas. Elle aurait été poussée vers la sortie par plusieurs membres de son cabinet et les Brexiters du Parti Conservateur. Le processus de désignation d’un nouveau leader devrait conduire à un regain d’instabilité politique au Royaume-Uni et à l’enlisement des négociations de sortie avec l’Union Européenne. Sur le marché des changes, cela va se traduire par un bond de la volatilité sur le GBP dans une période où les volumes traditionnellement se réduisent et à la prolongation du mouvement baissier de la monnaie britannique.

En ce qui concerne l’EUR/USD, la paire avait dans un premier temps bien résisté aux remous de la guerre commerciale mais l’accumulation de facteurs de risque l’a fait plonger vers le support situé à 1,1160. C’est la corrélation avec la paire GBP/USD dès lors qu’il est question du Brexit qui a porté un coup de massue à l’euro lors de la séance de vendredi dernier.


Le point technique

Sur les derniers mois, la volatilité était traditionnellement basse sur l’EUR/USD mais nous arrivons peut-être à un point de retournement du fait de l’accentuation du risque géopolitique. La cassure du support à 1,1160 risque d’ouvrir la voie à une nouvelle étape dans le processus baissier de l’euro vers les 1,1110. D’ici à la fin du mois, ce sera certainement le facteur politique qui risque d’avoir le plus d’influence sur la trajectoire de l’euro, notamment les élections parlementaires européennes qui auront lieu du 23 au 26 mai prochains et pourraient constituer un nouveau moteur de la baisse. Le score de la Ligue du Nord en Italie sera à surveiller de près. Une bonne performance électorale pourrait inciter Matteo Salvini, homme fort du gouvernement Italien, à rompre l’alliance avec le Mouvement Cinq Etoiles et à convoquer des élections législatives anticipées, ce qui ferait revenir le risque italien sur le devant de la scène. Ce serait une très mauvaise nouvelle pour la monnaie unique. La cible à long terme pour l’EUR/USD est à 1,10.

Les supports et résistances affichés ci-dessous indiquent respectivement les points bas et hauts au sein desquels les cours devraient évoluer dans le courant de la semaine.

 SUPPORTSHEBDORÉSISTANCES HEBDO
S2S1R1R2
EUR/USD1,11101,11601,12721,1309
EUR/GBP 0,86030,86790,88230,8869
EUR/CHF 1,12931,13301,14211,1476
EUR/CAD 1,47911,49431,51601,5247
EUR/JPY 121,63122,46124,39125,25

L’euro devrait aussi continuer de baisser face au yen. Là encore, les considérations politiques et géopolitiques vont favoriser le repli sur le yen en tant que valeur refuge. Tant que la paire EUR/JPY reste sous le niveau des 123,53, la tendance demeure baissière en direction, dans un premier temps, des 122,46.


Les annonces à suivre

Cette semaine, le calendrier économique sera dominé par les banques centrales, avec les interventions de Draghi et de Powell, et la publication des derniers comptes rendus de la BCE et de la Fed mais l’impact sur les taux de change devrait rester faible, étant donné que les deux banques centrales sont sur mode pilotage automatique. Comme la semaine passée, les deux thèmes majeurs seront la guerre commerciale et le risque politique avec les élections parlementaires européennes.

Il faut s’attendre à de nouvelles représailles de la part de la Chine suite à la signature par le président Trump d’un décret interdisant aux entreprises de télécommunications américaines de s’équiper auprès du chinois Huawei. Le taux de change du CNY/USD sera encore un baromètre important pour juger de la dégradation des relations sino-américaines. La paire a franchi le seuil des 6,90 pour la première fois depuis fin 2018 et se rapproche désormais de la borne psychologique des 7,00. En cas de franchissement, le marché considère qu’il s’agit du signal d’une dépréciation plus importante à venir de la monnaie chinoise qui serait synonyme de remous sur les changes et les places financières.

Vous trouverez ci-dessous les publications et événements qui devraient avoir un impact majeur sur l’évolution du cours des devises.

JOURHEUREPAYSINDICATEURA QUOI S'ATTENDRE ?
21/0501:00Discours de Powell, président de la FedConfirmation que la banque centrale est en mode pilotage automatique
22/0509:00Discours de Draghi, président de la BCECertainement peu d’éléments à attendre concernant l’évolution de la politique monétaire
20:00Compte-rendu de la réunion du FOMCA surveiller essentiellement les échanges sur l’évolution de la conjoncture aux USA
23/0510:00Indice IFO du climat des affairesHausse attendue à 99,5 vs 99,2 précédemment
13:30Compte-rendu de la réunion de la BCELe débat a trait principalement aux mesures qui pourraient être prises en faveur du secteur bancaire

Les informations présentées sur cette publication, vous sont communiquées à titre purement informatif et ne constituent ni un conseil d’investissement, ni une offre de vente, ni une sollicitation d’achat, et ne doivent en aucun cas servir de base ou être pris en compte comme une incitation à s’engager dans un quelconque investissement.