L’euro fait complètement abstraction du Sommet Européen

L'hebdo devises du 20 juillet 2020

Le point macro

L’euro a suivi une tendance haussière la semaine passée : +1,5% face à la livre sterling, +1,10% face au franc suisse ou encore +1% face au yen. De son côté, la paire phare EURUSD a tenté de nouveau une approche en direction des 1,15. La bonne performance de l’euro la semaine passée s’explique notamment par la baisse du dollar américain (le dollar index affiche une baisse de 0,40% sur une semaine et même de 0,75% depuis un mois). Le fléchissement du dollar s’explique surtout par les inquiétudes concernant la propagation du coronavirus aux Etats-Unis. A ce jour, le pays recense un total de 3,5 millions de cas d’infections et 137419 décès. L’absence de contrôle de la pandémie induit la fermeture, de nouveau, d’une grande partie de l’économie. Les derniers chiffres concernant les revendications hebdomadaires au chômage, qui constituent le meilleur indicateur en temps réel pour savoir ce qui se passe au plan économique outre-Atlantique, confirment que l’explosion des nouveaux cas de COVID-19 induit d’importantes distorsions économiques. Les données de mobilité de Google soulignent que les secteurs de la vente au détail et des loisirs fonctionnent à seulement 85% de leur capacité normale aux Etats-Unis contre 95% en Allemagne.

Ajoutons également l’importance de la réaction rapide de la Banque Centrale Européenne qui a rassuré les cambistes sur la dynamique économique en zone euro en ouvrant une nouvelle fois la porte à de nouvelles mesures de soutien monétaire d’ici la fin de l’année, et des statistiques européennes rassurantes, bien qu’elles soient en grande partie liées à l’effet de base. Les cambistes ont aussi interprété positivement le rebond de la croissance en Chine au deuxième trimestre, qui était plus important que prévu, et qui pourrait bénéficier à la zone euro, surtout à l’Allemagne, si la dynamique se confirme dans les mois à venir. Rappelons que l’Allemagne est l’un des principaux partenaires économiques de la Chine. Une reprise rapide dans l’Empire du Milieu ne pourra qu’avoir des effets positifs pour l’économie allemande.

Enfin, sans surprise, la banque centrale canadienne a maintenu sa politique monétaire inchangée (taux directeur à 0,25% et poursuite du programme de rachats de dette souveraine du Canada à hauteur de 5 milliards CAD par semaine). Là encore, la banque centrale se tient prête à agir davantage si les conditions économiques le nécessitent.


Le point technique

A court terme, la bonne performance de l’euro pourrait continuer, du moins tant que la situation économique des Etats-Unis reste compliquée par une gestion de la crise sanitaire catastrophique. Le marché des changes ne semble pas prêter davantage attention que cela au Sommet Européen qui se poursuit à Bruxelles concernant le fonds de relance. Du point de vue de l’analyse technique, on observe un positionnement acheteur des cambistes sur la paire EUR/USD. La résistance située à 1,15 est le prochain objectif à la hausse. A la baisse, il faudra surveiller le support situé à 1,1236. On a donc face à nous un range de fluctuations important, de l’ordre de plus de 250 pips.

Les supports et résistances affichés ci-dessous indiquent respectivement les points bas et hauts au sein desquels les cours devraient évoluer dans le courant de la semaine.

 SUPPORTSHEBDORÉSISTANCES HEBDO
S2S1R1R2
EUR/USD1,11731,12361,15001,1564
EUR/GBP 0,88560,89040,91160,9246
EUR/CHF 1,05771,06061,08201,0900
EUR/CAD 1,51631,52631,56001,5667
EUR/JPY 119,32120,07123,00124,42

Pour des conseils personnalisés sur les tendances et couvertures de change, contactez notre salle de marché :

+33 (0)1 48 09 09 83


Les annonces à suivre

La semaine qui débute sera particulièrement calme du côté des indicateurs économiques, avec aucune grande banque centrale prévue à l’agenda. Les cambistes surveilleront principalement les chiffres du secteur de l’immobilier outre-Atlantique, mercredi et vendredi, et également une nouvelle estimation de l’indice PMI manufacturier pour l’Allemagne en juillet. Le consensus table sur une baisse à 41,5 – ce qui signifierait que le secteur manufacturier est encore en contraction. Ce serait un nouveau rappel brutal qu’il n’y a pas de rebond en V en vue, ni en Allemagne, ni ailleurs au niveau mondial. La reprise va être lente et fragile.

Vous trouverez ci-dessous les publications et événements qui devraient avoir un impact majeur sur l’évolution du cours des devises.

JOURHEUREPAYSINDICATEURA QUOI S'ATTENDRE ?
22/0716:00Ventes de logements existants (juin)Hausse attendue à 4,12M.
24/0709:30PMI manufacturier (juillet)Nouvelle baisse à 41,5.
24/0716:00Ventes de logements neufs (juin)Baisse à 647K.

Les informations présentées sur cette publication, vous sont communiquées à titre purement informatif et ne constituent ni un conseil d’investissement, ni une offre de vente, ni une sollicitation d’achat, et ne doivent en aucun cas servir de base ou être pris en compte comme une incitation à s’engager dans un quelconque investissement.