Nouveau range pour l’EUR/USD

L'hebdo devises du 13 juillet 2020

Le point macro

L’EUR/USD est entré dans un nouveau range depuis le début de l’été, compris entre 1,12 et 1,14. En variation hebdomadaire, la paire a quasiment fait du surplace la semaine passée. Le panorama économique n’a guère changé. De ce côté-ci de l’Atlantique, la situation économique continue de s’améliorer, même si le pire n’est peut-être pas encore derrière nous. En effet, les problèmes de trésorerie des entreprises ne devraient survenir qu’à l’automne 2020 voire au début 2021. Traditionnellement, c’est en sortie de récession et non pas pendant la récession que le risque de faillite est le plus élevé. De l’autre côté de l’Atlantique, les indicateurs concernant les revendications hebdomadaires au chômage – qui constituent certainement la meilleure statistique en temps réel pour appréhender l’évolution macroéconomique des Etats-Unis – confirment que le marché du travail est sur une phase de reprise, mais particulièrement lente. En outre, l’explosion des cas de coronavirus fait craindre que certains Etats referment leur économie. Ainsi, le Texas connait un nombre record de morts liés à la pandémie depuis trois jours, tandis que sur la seule journée de jeudi dernier, l’Etat de Floride a annoncé près de 9000 nouveaux cas et 120 morts. A maints égards, les autorités sanitaires considèrent désormais que la pandémie n’est plus sous contrôle aux Etats-Unis. Il est donc probable que l’économie américaine connaisse de nouvelles perturbations économiques, vraisemblablement de forte ampleur, au cours de l’été. Enfin, si on se projette au-delà de cette zone géographique, au Moyen-Orient ou encore en Asie, on constate que les « bons élèves » dans la gestion de la crise sanitaire, comme Israël et Hong Kong, sont contraints de refermer leur économie à cause d’une explosion de nouveaux cas de personnes infectées. Dit autrement, il faut se préparer à une nouvelle vague, y compris potentiellement en Europe.


Le point technique

Sur le marché des changes, nous avons eu un rebond de la volatilité sur quasiment toutes les paires majeures. Cette semaine, l’EURUSD devrait continuer d’évoluer dans son nouveau range compris entre 1,12 et 1,14. Nous pourrions avoir un regain de volatilité et des volumes échangés dans les jours à venir, du fait de la perspective de la réunion de la BCE et également du Conseil Européen qui doit statuer sur le fond de relance, aussi appelé Next Generation EU.

L’EUR/CHF est de nouveau orienté à la baisse et nous n’excluons pas un retour vers les 1,05 au cours de l’été. On sait que c’est une période souvent propice à l’aversion au risque, ce qui signifie que c’est aussi une période traditionnellement compliquée pour la BNS. Rappelons-nous qu’en août 2019, la BNS avait dû intervenir en urgence et massivement sur les changes pour freiner l’appréciation de la monnaie helvétique. On ne peut pas exclure un scénario similaire cet été. Il faudra donc être très vigilant et penser à adopter une couverture de change appropriée.

Enfin, nous maintenons notre biais haussier à moyen terme sur la paire EUR/GBP. Tout porte à croire que le positionnement vendeur des traders va se renforcer dans les semaines à venir du fait de l’accroissement des incertitudes concernant le Brexit. Nous tablons toujours sur un accord commercial de dernière minute entre Londres et Bruxelles en fin d’année mais, d’ici là, s’ouvre une fenêtre de risque d’environ deux à trois mois minimum pendant laquelle la monnaie britannique pourrait continuer de baisser. Notre première cible sur l’EUR/GBP se situe à 0,91.

Les supports et résistances affichés ci-dessous indiquent respectivement les points bas et hauts au sein desquels les cours devraient évoluer dans le courant de la semaine.

 SUPPORTSHEBDORÉSISTANCES HEBDO
S2S1R1R2
EUR/USD1,11281,12001,13641,1400
EUR/GBP 0,87090,88850,91220,9237
EUR/CHF 1,05001,05601,07341,0820
EUR/CAD 1,50601,51521,55181,5748
EUR/JPY 117,94119,38121,58122,25

Pour des conseils personnalisés sur les tendances et couvertures de change, contactez notre salle de marché :

+33 (0)1 48 09 09 83


Les annonces à suivre

Cette semaine sera essentiellement consacrée à deux sujets : la réunion de la BCE et également le Conseil Européen. Ce jeudi, la BCE devrait maintenir sa politique monétaire inchangée après avoir dévoilé d’importantes mesures ces derniers mois pour éviter une crise de liquidité. Le statu quo attendu n’implique pas pour autant que cette réunion soit sans intérêt. D’importantes discussions techniques devraient avoir lieu, portant notamment sur le mandat de la BCE (inclusion du changement climatique) et sur le rythme des rachats d’actifs qui traditionnellement ralenti l’été.

Enfin, les 17 et 18 juillet aura lieu le Conseil Européen à Bruxelles. Il s’agit de la première réunion en physique des chefs d’Etat et de gouvernement depuis le début de la crise. L’objectif sera de parvenir à un accord sur le fonds de relance européen de 750 milliards d’euros. L’Eurogroupe ainsi que l’Ecofin (qui réunit les ministres de l’économie et des finances de l’UE) ont balisé le terrain la semaine dernière. L’Allemagne et la France ont bon espoir de parvenir à un accord dès cette semaine. Si ce n’est pas le cas, une nouvelle réunion pourrait être prévue en août. Comme c’est toujours le cas en période de crise, le temps est précieux, ce qu’a bien compris le couple franco-allemand

Vous trouverez ci-dessous les publications et événements qui devraient avoir un impact majeur sur l’évolution du cours des devises.

JOURHEUREPAYSINDICATEURA QUOI S'ATTENDRE ?
14/0711:00Indice ZEW (juillet)Repli à 60,0 vs 63,4 précédemment.
15/0716:00Réunion de la banque centraleMaintien du taux directeur à 0,25% et poursuite du programme de rachats d’actifs (QE).
16/0713:45Réunion de la banque centraleStatu quo monétaire.
14:30Conférence de presse de Christine LagardeFocus sur la poursuite du programme de rachats d’actifs et sur l’évolution de la situation économique.
14:30Ventes au détail (juin)Hausse de 4,5% en juin sur un mois selon le consensus.

Les informations présentées sur cette publication, vous sont communiquées à titre purement informatif et ne constituent ni un conseil d’investissement, ni une offre de vente, ni une sollicitation d’achat, et ne doivent en aucun cas servir de base ou être pris en compte comme une incitation à s’engager dans un quelconque investissement.