Retour au calme

L'hebdo devises 15 février 2021

Le point macro

Le marché des changes est entré dans une période de calme relatif. Les indicateurs économiques sont peu nombreux, généralement en ligne avec les attentes, et toutes les banques centrales majeures sont en mode pilotage automatique. Ce fut notamment le cas de la Réserve Fédérale américaine la semaine passée. J. Powell a indiqué que la banque centrale va poursuivre son programme de rachats d’actifs autant de temps que nécessaire, à un rythme actuel de 120 milliards de dollars par mois. Comme nous ne cessons de le répéter depuis des mois, la phase de politique monétaire ultra-accommodante a toutes les chances de durer encore pendant des années des deux côtés de l’Atlantique.

Sur le terrain de la vaccination, le Royaume-Uni et les Etats-Unis ont une tête d’avance par rapport à l’Europe continentale, ce qui devrait engendrer un rétablissement économique plus rapide. En fin de semaine dernière, le nombre total de vaccinations administrées pour 100 individus (sous-entendu, la première et la deuxième dose) atteint 19,4 outre-Manche et 12,9 aux Etats-Unis. A l’inverse, l’Espagne est seulement à 4,6 vaccinations pour 100 individus, l’Italie à 4,5, l’Allemagne à 4 et la France à 3,3. Si le processus de vaccination se poursuit au même rythme de l’autre côté de la Manche, le Royaume-Uni devrait avoir vacciné 75% de sa population au mois de mai. A l’inverse, un niveau similaire en France ne serait atteint qu’à l’été 2023. Evidemment, le rythme de vaccination devrait s’accélérer en Europe continentale dans les semaines à venir, mais tout indique qu’une sortie des mesures de restriction va prendre beaucoup plus de temps que prévu. A l’instar de la France, certains pays vont certainement vouloir privilégier l’économie au détriment de la santé en repoussant autant que possible des mesures strictes de type confinement. Comme on pouvait le craindre, l’arrivée des vaccins n’a pas constitué une solution miracle. Encore faut-il avoir la logistique adéquate et des doses en quantité suffisante pour vacciner rapidement.


Le point technique

Au niveau des principales paires du marché des changes, il n’y a pas eu de mouvements de très grande ampleur. On notera également que les volumes échangés sont toujours bas faute d’actualité importante sur le marché. La paire de devises phare des opérateurs, l’EURUSD, a connu une appréciation de 0,3% en variation hebdomadaire, restant toujours dans ses bornes des dernières semaines, entre 1,20 et 1,22. A court terme, nous n’anticipons pas une sortie durable de cette zone. Toute les nouvelles (plan de relance américain, différentiel entre les Etats-Unis et la zone euro au niveau du processus de vaccination etc…) ont déjà été intégrées dans les prix offerts par le marché. Tant qu’il n’y a pas de mouvement du côté de la Réserve Fédérale américaine ou de la Banque Centrale Européenne, on devrait observer une relative stabilité de l’EURUSD.

L’euro est également stable face aux autres monnaies majeures : la paire EURJPY a quasiment fait du surplace en variation hebdomadaire (+0,04%) tandis que l’EURCHF reste toujours dans la zone des 1,07-1,08. En ce qui concerne l’EURGBP, la baisse est de seulement 0,33% sur la même période.

Les supports et résistances affichés ci-dessous indiquent respectivement les points bas et hauts au sein desquels les cours devraient évoluer dans le courant de la semaine.

 SUPPORTSHEBDORÉSISTANCES HEBDO
S2S1R1R2
EUR/USD1,18601,19551,23001,2419
EUR/GBP 0,85490,86690,88410,8910
EUR/CHF 1,06551,07301,09091,1000
EUR/CAD 1,49551,51821,55051,5636
EUR/JPY 125,65126,31128,97129,03

Pour des conseils personnalisés sur les tendances et couvertures de change, contactez notre salle de marché :

+33 (0)1 48 09 09 83


Les annonces à suivre

Cette semaine devrait ressembler étrangement à la semaine passée. Le calendrier économique est un peu plus chargé, mais il s’agira essentiellement d’indicateurs mineurs. L’indice ZEW du sentiment économique en Allemagne pour le mois de février sera la seule grande annonce des jours à venir. Le consensus table sur une baisse à 60, en lien avec l’extension du confinement jusqu’à début mars en Allemagne, contre un chiffre précédent à 61,8. Cette statistique peut entrainer un peu de volatilité en intraday sur la paire EUR/USD s’il y a un fort décalage entre le chiffre final et le chiffre attendu par le consensus. A part l’indice ZEW, les autres indicateurs de la semaine seront l’indice manufacturier de la Fed de Philadelphie et l’indice PMI manufacturier allemand. L’impact sur le marché des changes devrait être marginal.

Vous trouverez ci-dessous les publications et événements qui devraient avoir un impact majeur sur l’évolution du cours des devises.

JOURHEUREPAYSINDICATEURA QUOI S'ATTENDRE ?
16/0211:00Indice ZEW du sentiment économique (Février)Chute à 60,0 contre 61,8 précédemment.
18/0214:30Indice manufacturier de la Fed de Philadelphie (Février)Baisse attendue à 22,0 contre 26,5 précédemment.
19/0209:30PMI manufacturier (Février)Le consensus table sur une hausse à 57,5 confirmant que le secteur manufacturier a été largement épargné ces derniers mois par les dernières restrictions pour lutter contre la pandémie.

Les informations présentées sur cette publication, vous sont communiquées à titre purement informatif et ne constituent ni un conseil d’investissement, ni une offre de vente, ni une sollicitation d’achat, et ne doivent en aucun cas servir de base ou être pris en compte comme une incitation à s’engager dans un quelconque investissement.