Course contre la montre

L'hebdo devises 11 janvier 2021

Le point macro

Les indicateurs économiques publiés la semaine dernière, portant principalement sur le mois de décembre, ont confirmé un redressement assez significatif de l’activité dans l’industrie. Outre-Manche, l’indice PMI manufacturier a atteint le seuil des 57,5 tandis qu’en zone euro il était à 55,2. On notera qu’aux Etats-Unis les commandes de biens durables sont désormais proches de leur niveau d’avant crise. Cette reprise pourrait être fragilisée par les mutations récemment observées du virus et la nécessité pour les endiguer de mettre en place de nouvelles mesures de restrictions, voire de confinement. Sur la semaine passée, plusieurs pays ont mis en œuvre des confinements : la Chine dans deux villes de la province du Hebei (à l’est du pays), le Canada, le Royaume-Uni (confinement très strict), le Japon avec l’instauration de l’état d’urgence à Tokyo et l’Allemagne qui a étendu le confinement jusqu’à la fin du mois. Une course à la vaccination a désormais lieu afin d’éviter que la situation sur le plan sanitaire n’empire mais il est peu probable que celle-ci évite des mesures encore plus strictes de distanciation sociale dans les semaines à venir. On peut d’ores et déjà considéré que le premier trimestre de cette année va être marqué par un net ralentissement de l’activité économique, voire une nouvelle contraction, comme ce sera vraisemblablement le cas au Royaume-Uni.

Au niveau des banques centrales, le compte-rendu du FOMC de la Réserve Fédérale américaine a confirmé le maintien d’un biais accommodant aussi longtemps que nécessaire. Même si les participants ont mis en avant la force de la reprise fin 2020, ils ont également souligné les risques pesant sur la reprise en début d’année 2021, que nous venons de mettre en exergue. A court et à moyen terme, la politique monétaire devrait rester en mode pilotage automatique, avec le maintien du programme de rachats d’actifs en l’état. Le rythme actuel est jugé approprié par la banque centrale. Si de nouvelles mesures devaient survenir aux Etats-Unis pour soutenir la reprise, ce serait certainement le levier budgétaire qui serait actionné.

Ajoutons que les anticipations du marché ont évolué concernant la politique monétaire de la Banque d’Angleterre suite à la mise en place d’un confinement strict, similaire à celui de mars, outre-Manche. Les cambistes anticipent désormais une baisse du taux directeur de 10 points de pourcentage, potentiellement dès le mois de février. Finalement, ce ne sera pas le Brexit mais la pandémie qui risque de forcer la Banque d’Angleterre à agir de nouveau.


Le point technique

Sur le marché des changes, l’euro est resté dans une borne étroite face au dollar américain, comprise entre 1,22 et 1,24. En l’absence de catalyseur, la paire est incapable pour le moment de franchir le seuil psychologique des 1,25. Toutefois, à moyen et à long terme, le mouvement de hausse a de fortes chances de se poursuivre, capitalisant sur les espoirs liés à la mise en place de l’administration Biden, sur la recherche de diversification et de rendement des opérateurs de marché et sur la reprise cyclique à l’œuvre. Du point de vue de l’analyse technique, les seuils à surveiller cette semaine sont situés à 1,2158 (support) et à 1,2368 et 1,25 (résistances).

Les supports et résistances affichés ci-dessous indiquent respectivement les points bas et hauts au sein desquels les cours devraient évoluer dans le courant de la semaine.

 SUPPORTSHEBDORÉSISTANCES HEBDO
S2S1R1R2
EUR/USD1,21001,21581,23681,2500
EUR/GBP 0,86670,88280,91490,9310
EUR/CHF 1,06441,07391,09281,1022
EUR/CAD 1,53001,53041,56841,5811
EUR/JPY 125,31125,75128,87131,03

Pour des conseils personnalisés sur les tendances et couvertures de change, contactez notre salle de marché :

+33 (0)1 48 09 09 83


Les annonces à suivre

Cette semaine sera marquée par une très faible actualité sur le marché des changes. Les quelques indicateurs qui seront publiés, en particulier pour les Etats-Unis (comme l’inflation sous-jacente et les ventes au détail en décembre), n’auront certainement aucun impact sur les prix. Nous devrions être dans une configuration de marché où l’analyse technique va être le facteur dominant d’évolution des taux de changes. Il faudra donc surveiller de très près les niveaux de support et de résistance mentionnés précédemment. On ajoutera à cela la forte probabilité de nouvelles mesures de re-confinement dans les pays européens qui pourraient être annoncées dans les jours à venir et qui pourraient être propices à plus de volatilité.

Vous trouverez ci-dessous les publications et événements qui devraient avoir un impact majeur sur l’évolution du cours des devises.

JOURHEUREPAYSINDICATEURA QUOI S'ATTENDRE ?
13/0114:30IPC core (Décembre)Stable d’un mois sur l’autre à 0,2%
15/0114:30Ventes au détail (Décembre)Consensus à -0,3% contre -1,1% précédemment.

Les informations présentées sur cette publication, vous sont communiquées à titre purement informatif et ne constituent ni un conseil d’investissement, ni une offre de vente, ni une sollicitation d’achat, et ne doivent en aucun cas servir de base ou être pris en compte comme une incitation à s’engager dans un quelconque investissement.