Le clap de fin des banques centrales

L'hebdo devises du 09 décembre 2019

Le point macro

La volatilité était un peu plus présente la semaine passée sur le marché des changes, mais les grandes bornes restent intactes sur les principales paires. L’EURUSD a tenté une nouvelle fois une échappée au-dessus des 1,11, qui fut de courte durée (avec un point haut hebdomadaire à 1,1115). La paire fini la semaine en territoire positif (+0,26%), mais le dollar reste soutenu à la fois par les incertitudes sur la suite des négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine et aussi par un excellent chiffre de l’emploi américain en novembre (plus forte hausse des créations d’emplois en dix mois) qui a rassuré le marché sur la trajectoire de l’économie américaine. Il est probable que ce bon indicateur serve d’ailleurs d’excuse à la banque centrale américaine pour faire une pause cette semaine dans sa politique de baisse des taux.

A l’inverse, les inquiétudes concernant l’économie européenne, notamment l’Allemagne, n’ont pas été estompées par les récentes statistiques. Le plongeon de 1,7% de la production industrielle allemande en octobre rappelle que la première économie européenne subit encore les contre-coups du ralentissement chinois et de sa trop forte dépendance au secteur automobile (qui représente environ 14% du PIB). Même si les statistiques allemandes sont réputées pour leur forte volatilité, il y a assez peu de doutes sur la poursuite du ralentissement allemand et sur le fait que la croissance pourrait être proche de zéro au quatrième trimestre de cette année. Notre plus forte conviction pour l’année 2020 est que l’euro va être durablement pénalisé par la faiblesse économique de l’Allemagne, ce qui conforte notre vision baissière pour l’EURUSD en direction des 1,08 à moyen terme.

La performance la plus notable de la semaine passée fut la forte progression de la livre sterling. La monnaie britannique a atteint un point haut de deux ans face à l’euro suite à des sondages confirmant la victoire quasi-certaine du Parti Conservateur lors du scrutin prévu le 12 décembre. Le parti du Premier ministre sortant a une avance de près de 10 points face au Parti travailliste. Le fait que l’incertitude liée au processus de Brexit soit levée avec la victoire attendue des Conservateurs sert de catalyseur à un repositionnement à l’achat des investisseurs. Toutefois, le marché n’a pas encore intégré que les négociations avec l’Europe vont être longues concernant la signature d’un nouvel accord commercial, c’est pourquoi nous anticipons une correction sur la livre sterling au premier trimestre 2020. D’ici là, la monnaie britannique devrait conforter sa progression face à l’euro et au dollar.


Le point technique

Le panorama technique a un peu évolué sur l’EURUSD au cours des dernières séances. La paire est désormais au-dessus de sa moyenne mobile à 100 jours, mais aucune dynamique haussière durable n’est en vue. Pour cela, il faudrait un franchissement clair de la borne des 1,11 et une échappée au-dessus de la moyenne mobile à 200 jours située à 1,1160. Nous ne sommes clairement pas face à ce scénario. Le différentiel économique entre les deux bords de l’Atlantique ainsi que la thématique commerciale vont dans le sens du maintien d’une tendance de fond baissière, d’abord en direction des 1,10.

Les supports et résistances affichés ci-dessous indiquent respectivement les points bas et hauts au sein desquels les cours devraient évoluer dans le courant de la semaine.

 SUPPORTSHEBDORÉSISTANCES HEBDO
S2S1R1R2
EUR/USD1,09081,09891,10621,1113
EUR/GBP 0,83000,83640,85720,8621
EUR/CHF 1,08861,09001,10401,1061
EUR/CAD 1,45441,45861,47161,4801
EUR/JPY 119,27119,97121,07121,47

Pour des conseils personnalisés sur les tendances et couvertures de change, contactez notre salle de marché :

+33 (0)1 48 09 09 83


Les annonces à suivre

La thématique commerciale sera le fil conducteur de la semaine. Ces derniers jours, le président américain Donald Trump a soufflé le chaud et le froid concernant la mise en oeuvre de nouveaux droits de douane américains portant sur près de 156 milliards de dollars de produits chinois. Nous croyons qu’un report de dernière minute, avant la date butoir du 15 décembre, est fortement possible mais, si ce n’était pas le cas, il faudrait s’attendre à un repli en mode panique sur les valeurs refuge, à la fois le dollar américain mais surtout le yen japonais qui sert depuis plusieurs mois de baromètre de l’évolution des négociations sino-américaines.

Ajoutons enfin que les principales banques centrales vont effectuer leur dernière réunion de politique monétaire de l’année cette semaine. Il s’agira de la Réserve Fédérale américaine, de la Banque Centrale Européenne et de la Banque Nationale Suisse. Dans les trois cas, nous anticipons le maintien de taux inchangés. La Réserve Fédérale devrait annoncer une pause, qui se justifie au regard des récents indicateurs portant sur l’emploi, mais devrait réaffirmer qu’elle est disposée à intervenir de nouveau si nécessaire. Du côté de la Banque Centrale Européenne, Christine Lagarde devrait une nouvelle fois décevoir en optant pour la prudence. Lors de ses dernières interventions, elle n’a pas souhaité s’exprimer sur la suite à donner à la politique monétaire européenne. Encore une fois, le marché devrait rester sur sa faim.

Vous trouverez ci-dessous les publications et événements qui devraient avoir un impact majeur sur l’évolution du cours des devises.

JOURHEUREPAYSINDICATEURA QUOI S'ATTENDRE ?
10/1211:00Indice ZEW du sentiment économique (Décembre)Le consensus est plutôt optimiste avec une hausse attendue à 0,3 contre -2,1 le mois précédent.
11/1220:00Réunion de politique monétaire suivie par la conférence de presse de J. Powell à partir de 20h30.La très forte progression des créations d’emplois aux Etats-Unis (à un point haut depuis 10 mois) devrait conforter la banque centrale dans sa décision de faire une pause dans la baisse des taux. 
12/1200:00Scrutin législatifLes derniers sondages laissent peu de doutes sur l’issue de la campagne : le Parti Conservateur devrait ressortir grand vainqueur du scrutin.
10:00Réunion de politique monétaireMaintien des taux inchangés.
13:45Réunion de politique monétaire suivie par la conférence de presse de C. Lagarde à partir de 14h30.La politique monétaire de la BCE est sur pilotage automatique pour le moment. Le principal intérêt de cette conférence de presse concernera la mise à jour des prévisions économiques de la BCE.
15/1200:00Date butoir avant la mise en place de nouveaux droits de douane américains à l’égard de la Chine.Le montant prévu concerne 156 milliards de dollars de produits chinois.

Les informations présentées sur cette publication, vous sont communiquées à titre purement informatif et ne constituent ni un conseil d’investissement, ni une offre de vente, ni une sollicitation d’achat, et ne doivent en aucun cas servir de base ou être pris en compte comme une incitation à s’engager dans un quelconque investissement.