Rallye de Noël à venir pour l’euro/dollar ?

L'hebdo devises du 23 décembre 2019

Le point macro

L’euro/dollar a confirmé sa tendance baissière la semaine dernière (-0,75%) dans un marché qui a renoué avec une volatilité en baisse. Sur les cinq dernières séances, la borne d’évolution de l’euro face au dollar a été de seulement 80 points. La tendance de fond du marché des changes, qui risque d’être dominante encore l’an prochain, est la persistance d’une faible volatilité.

Le repli de l’euro sur les dernières séances s’explique par le regain d’aversion au risque en lien avec le Brexit, et par le décalage de performance économique évident entre les deux côtés de l’Atlantique. Le marché a été pris de revers par la proposition de loi du Premier ministre britannique Boris Johnson visant à limiter la période de transition, pendant laquelle Londres va négocier avec Bruxelles un nouvel accord commercial, à un an. Tous les experts juridiques sont unanimes, il faudra plus d’un an pour faire aboutir ce processus. De fait, le risque de no-deal Brexit a ressurgi alors que personne ne l’attendait, ce qui a d’abord pénalisé la livre sterling (qui a perdu tous ses gains post-élections législatives) et, par ricochet l’euro.

Cependant, la lame de fond qui explique la baisse de l’euro cette semaine, mais également depuis le début de l’année (-3,30% face au dollar) est liée au différentiel de performance économique entre la zone euro et les Etats-Unis. L’indicateur américain le plus récent, à savoir l’estimation du PIB au troisième trimestre, confirme la résilience de l’économie américaine. Le PIB est ressorti en progression de 2,1% en rythme annuel. Le seul bémol qu’on peut noter c’est que cette résilience est surtout dépendante des dépenses de consommation, alors que l’investissement des entreprises est à la traîne. A l’inverse, la croissance en zone euro devrait être à peine de 1% cette année, avec un quatrième trimestre qui s’annonce médiocre. Nous anticipons une croissance proche de zéro. Ce décalage de croissance va probablement continuer de peser sur la dynamique de l’euro en 2020 et constitue un des principaux arguments pour réitérer notre biais baissier sur la paire euro/dollar.


Le point technique

Du point de vue de l’analyse technique, le terrain de jeu pour l’euro/dollar est toujours baissier à moyen terme mais nous n’excluons pas qu’un rallye de Noël puisse survenir entre Noël et le jour de l’an.

Concrètement, on observe souvent la dernière semaine de décembre un regain d’appétit au risque qui conduit à une hausse des indices boursiers et à une progression temporaire de l’euro face au dollar. Ce fut le cas en 2017 et en 2018. Si ce mouvement venait à se produire en 2019, l’euro/dollar a un champ de progression potentiel assez important entre le niveau auquel il a terminé vendredi dernier, autour des 1,1070, et la prochaine résistance qui se situe à 1,1196.

Les supports et résistances affichés ci-dessous indiquent respectivement les points bas et hauts au sein desquels les cours devraient évoluer dans le courant de la semaine.

 SUPPORTSHEBDORÉSISTANCES HEBDO
S2S1R1R2
EUR/USD1,09761,10481,11961,1272
EUR/GBP 0,81380,82380,86100,8845
EUR/CHF 1,07121,08371,10151,1088
EUR/CAD 1,44181,45441,47161,4797
EUR/JPY 118,75120,16122,86124,06

Pour des conseils personnalisés sur les tendances et couvertures de change, contactez notre salle de marché :

+33 (0)1 48 09 09 83


Les annonces à suivre

En termes d’indicateurs économiques, les principales annonces sont déjà derrière nous. Toutefois, l’indice d’activité nationale de la Fed de Chicago, qui sera publié cet après-midi à 14h30, sera d’intérêt. Il s’agit d’un indicateur large qui permet de jauger la situation économique aux Etats-Unis. Il regroupe 85 indicateurs au niveau fédéral (de la production industrielle, aux ventes de détail en passant par les commandes de biens durables et l’emploi). L’indicateur calculé est centré sur 0. Une valeur inférieure à -0,7 suggère historiquement un risque de récession. Lors de la dernière mise à jour, il était ressorti à -0,3 ce qui va dans le sens d’un ralentissement à l’œuvre au quatrième trimestre, qui pourrait se prolonger en 2020 selon nous.

Nous vous retrouvons le lundi 6 janvier 2020 afin de vous dévoiler nos perspectives pour les mois à venir. Nous vous remercions pour votre fidélité et vous souhaitons de belles fêtes de fin d’année.

Vous trouverez ci-dessous les publications et événements qui devraient avoir un impact majeur sur l’évolution du cours des devises.

JOURHEUREPAYSINDICATEURA QUOI S'ATTENDRE ?
23/1214:30Indice d’activité de nationale de la Fed de Chicago (Novembre)Il s’agit de l’indicateur le plus large sur l’économie américaine qui permet d’avoir un bon aperçu de l’activité au niveau national. Il devrait confirmer un ralentissement en cours de la croissance.
24/1214:30Commandes de biens durables (Novembre)Les commandes de biens durables sont annoncées en net rebond en novembre, à 1,9%, en lien probablement avec le Black Friday et le Cyber Monday.
16:00Indice de la Fed de Richmond (Décembre)Un des premiers indicateurs d’activité au niveau régional pour le mois de décembre.
27/1210:00Bulletin économique de la BCECette publication s’adresse plutôt aux analystes et permet de juger de l’évolution du panorama économique en zone euro et des attentes de la BCE.

Les informations présentées sur cette publication, vous sont communiquées à titre purement informatif et ne constituent ni un conseil d’investissement, ni une offre de vente, ni une sollicitation d’achat, et ne doivent en aucun cas servir de base ou être pris en compte comme une incitation à s’engager dans un quelconque investissement.