« Tapering »

L'hebdo devises 26 avril 2021

Le point macro

La pandémie connait un sursaut dans plusieurs pays asiatiques (Inde et Japon). Mais la bonne nouvelle c’est que les mesures de restrictions mises en œuvre dans l’UE semblent porter leurs fruits. Plusieurs pays européens ont prévu de commencer le processus de réouverture économique à partir de cette semaine, notamment pour permettre l’arrivée des touristes étrangers. Dans le cas de la France, la réouverture aura lieu à partir de mi-mai et sera très progressive. Comme ce fut le cas au troisième trimestre de l’année dernière, il faut s’attendre à un fort rebond de la consommation et de la croissance économique sur la période estivale.

Sur le plan politique, l’Allemagne connait un petit électrochoc à cinq mois des élections générales de septembre. La CDU, le parti de la chancelière A. Merkel, est en perte de vitesse dans les sondages après la nomination de son candidat, A. Laschet. L’usure du pouvoir, mais également le manque de renouvellement de ses élites sont les deux principaux facteurs expliquant le recul auprès de l’opinion publique du parti. A l’inverse, le parti Vert allemand tire son épingle du jeu et devrait avoir un rôle primordial dans la prochaine coalition au pouvoir. Il est probable que sa candidate, A. Baerbock, obtienne le poste de vice-chancelière, ce qui pourrait induire plusieurs changements majeurs en termes économiques. Le programme des Verts allemands prévoit notamment 500 milliards d’euros d’investissements publics et une plus grande flexibilité au niveau du cadre budgétaire (la fameuse cible des 3% de déficit). Une vraie révolution pour l’Allemagne ! Toutefois, il reste encore plusieurs mois avant le scrutin donc tout peut encore fortement arriver. Ce qui est certain à ce stade c’est que l’ère Merkel arrive à son terme.


Le point technique

Sur le marché des changes, la volatilité reste encore très contenue malgré la réunion de la Banque Centrale Européenne (BCE) jeudi. Sans surprise, l’institut d’émission a maintenu sa politique monétaire inchangée. L’enveloppe de 1850 milliards d’euros allouée aux achats de titres dans le cadre de son programme d’assouplissement quantitatif n’a pas été modifiée. En outre, le taux de la facilité de dépôt (taux auquel elle prête aux banques commerciales) est maintenu à -0,5%. D’ici à sa réunion du 10 juin, de nouvelles questions pourraient toutefois surgir sur l’évolution de la politique monétaire en cas de forte reprise économique. Pour l’instant, la paire reste en territoire positif en variation hebdomadaire (+0,30%), toujours ancrée autour du seuil psychologique des 1,20. Nous tablons sur une évolution latérale à proximité de cette zone de prix à court terme, faute de catalyseur.

On notera que le dollar canadien n’a finalement que peu profité de la décision de la Banque du Canada (BoC) de réduire son programme de rachats d’actifs de 4 milliards CAD par semaine à 3 milliards CAD. Le dollar canadien n’a gagné que +0,10% face à l’euro sur la semaine écoulée. Cette décision de la banque centrale indique pourtant que l’économie canadienne se redresse plus rapidement que prévu. D’ailleurs, la BoC a revu à la hausse ses prévisions de croissance. Après une contraction de l’activité économique de 2,5% l’an dernier, la banque centrale table sur une croissance de 6,75% cette année puis de 4% en 2022. Si ces prévisions s’avèrent justes, le Canada devrait être la première grande économie développée à retirer assez massivement ses mesures ultra-accommodantes mises en œuvre au début de la crise.

Les supports et résistances affichés ci-dessous indiquent respectivement les points bas et hauts au sein desquels les cours devraient évoluer dans le courant de la semaine.

 SUPPORTSHEBDORÉSISTANCES HEBDO
S2S1R1R2
EUR/USD1,17021,18261,21971,2230
EUR/GBP 0,85130,85930,87520,8831
EUR/CHF 1,08431,09321,11981,1234
EUR/CAD 1,46221,48301,51261,5274
EUR/JPY 127,37128,48131,19132,09

Pour des conseils personnalisés sur les tendances et couvertures de change, contactez notre salle de marché :

+33 (0)1 48 09 09 83


Les annonces à suivre

Cette semaine, l’attention des cambistes se portera essentiellement sur la réunion de la banque centrale américaine (Fed). Cette réunion intervient à un moment crucial puisque le marché s’agite depuis quelques semaines concernant la crainte d’un « tapering » (ralentissement du rythme des rachats d’actifs). Même si l’économie américaine a déjà renoué avec son niveau d’avant-crise, l’hypothèse d’un « tapering », qui pourrait créer un retour de l’aversion au risque sur le forex, nous parait fortement improbable à ce stade. Etant donné les besoins en financement de l’Etat fédéral et les poches de fragilité qui subsistent au niveau de l’économie (particulièrement parmi les populations les plus défavorisées), la Fed va devoir maintenir une politique monétaire accommodante sur le long terme. A ce stade, un ralentissement des rachats d’actif serait prématuré. En outre, J. Powell n’a cessé d’indiquer au cours des ses récentes interventions que la Fed reste sur une politique monétaire inchangée. Ce serait un revirement surprenant.

Du côté européen, l’indice IFO du climat des affaires pour l’Allemagne sera la principale publication de la semaine. Le consensus table sur un léger repli à 93,2 en avril en lien avec le renforcement des mesures de restrictions pour faire face à la pandémie. On a pu observer le même repli du côté de l’indice du climat des affaires en France la semaine passée. Enfin, le président du conseil italien, Mario Draghi, devrait officialiser dans les jours à venir un ambitieux plan de relance de 221 milliards d’euros destiné à restructurer radicalement l’économie de la péninsule italienne. Parmi les mesures principales : des investissements massifs dans les lignes à grande vitesse et dans l’énergie verte.

Vous trouverez ci-dessous les publications et événements qui devraient avoir un impact majeur sur l’évolution du cours des devises.

JOURHEUREPAYSINDICATEURA QUOI S'ATTENDRE ?
26/0410:00Indice IFO du climat des affaires (Avril)Repli à 93,2 contre 96,6 précédemment
27/0416:00Confiance des consommateurs du Conference Board (Avril)Orientation toujours positive avec un chiffre attendu à 112,3 en avril.
28/0420:00Réunion de la banque centraleAucun changement à prévoir. Les interrogations concernant un éventuel « tapering » (réduction des rachats d’actifs) est prématurée selon nous
29/0414:30PIB au premier trimestrePremière estimation attendue à 6,3% contre 4,3% au T4 2020.
30/0408:00PIB au premier trimestreChiffre précédent : 0,3%.

Les informations présentées sur cette publication, vous sont communiquées à titre purement informatif et ne constituent ni un conseil d’investissement, ni une offre de vente, ni une sollicitation d’achat, et ne doivent en aucun cas servir de base ou être pris en compte comme une incitation à s’engager dans un quelconque investissement.